Nous sommes au mois d’août 1820 et le recensement de Ceaux vient d’avoir lieu.
La commune comporte 170 garçons, 157 filles, 107 hommes mariés, 176 femmes mariées, 5 veufs, 22 veuves, 20 militaires soit 571 habitants. Aujourd’hui, nous sommes 500.
La Garde Nationale créée lors de la Révolution compte 5 membres : Pierre GOUGE, Jacques MINOT de Cujalais, Pierre GENDRE de Rousselin, Pierre ROYER fils de Ceaux et Louis DOUSSINEAUX de Moisais.

Le 20 septembre, une fille sans père ni mère et sans domicile demande que son oncle de Romagne la prenne chez lui car elle est enceinte de 7 mois.
La mairie délivre un passeport à un homme pour aller à La Rochelle.
Le 9 octobre, les membres du Conseil Municipal et de la Garde Nationale doivent fêter la naissance du Duc de Bordeaux fils du roi.
Le 13 juin 1824, Paul DELABROUSSE de Mézieux est nommé maire en remplacement de MALLET DE FOIX décédé.
Le 15 septembre 1824, sur ordre du sous préfet, le maire fait faire des prières pour « la conservation des jours précieux de notre Bon Roi » et y assiste avec tout le conseil.
Le 13 mai 1825, le conseil adjuge au sieur BOUTREAU le pacage et les noix du cimetière « à condition de tenir les murs bien clôs et fermés et de n’y mettre aucun cochon. »
5 ans plus tard, les évènements parisiens vont avoir des conséquences à Ceaux :

  • A Paris, fin juillet 1830, des manifestations aboutissent en trois jours (les trois glorieuses) à l’abdication du roi Charles X et à son remplacement par Louis-Philippe, roi des Français.
  • Pierre GOUGE, favorable aux idées libérales est démis de ses fonctions d’adjoint.
  • Le 9 octobre, il est nommé maire de la commune en remplacement de monsieur DELABROUSSE démissionnaire.

Le 1er mai 1831, le conseil et la garde nationale assistent à une messe puis allument un feu de joie en l’honneur du nouveau roi aux cris de : « Vive notre bon roi citoyen, vive la famille royale et vive la Liberté ! » A lextinction du feu, on offre du vin à tous les présents, on porte des toasts au roi-citoyen, à sa famille, à la garde nationale, à la brave armée qui soutien la chère liberté, ainsi qu’aux braves Polonais qui viennent de reconquérir leur liberté.
Signatures : les membres de la Garde, FOUCHER (Capitaine) Serge BEAU (Sergent), MOREAU, MINOT, NICOULAUD, FAIDY,POUPART,BONNEAU,TEXIER, PICHEREAU,GAILLARD, GABORIT membres.

You have no rights to post comments